Poème Toulouse
Fille de fête, fille de joie... Egérie des bourgeois ventrus Qui te pétrissent du regard Tu danses en ta robe écarlate Le French-Cancan au grand écart. Sans souci du vieux beau qui te flatte Et tu lèves bien haut la cuisse. Fille de fête, fille de joie Masque grimaçant du plaisir, Sait-on ce que tu dois souffrir ? Sous tes seins blancs, ton coeur est froid. Toulouse, ô Toulouse ! Ta goulue est-elle revenue Pour pleurer son âme perdue ? Jacques VARLET
Accueil Biographie Oeuvres Peintures Peintures céramiques Sculptures Sculptures céramiques Expositions L'atelier Projets Centre d'art Journée des femmes 2006 L'atelier adulte L'atelier enfant Ma maison tout en couleurs 2007 Poèmes Cardiotomie Décision Démons Donnez nous notre nain quotidien Echasses Enlèvement File ou passe Génèse Guéritou Iris Le fou du roi La poupée La reine des abeilles Le regard des autres Nudité Oh! la vache! Oiseaux extra-célestes Peau de lapin Perplexité Psy Qu'est-ce qu'un tableau ? Sésame...ouvre-toi! Silence ! on pousse Toulouse Manitou Contact Statistiques
Site réalisé par Caledodev